Vanessa Udriot (VS)

ARTS VISUELS| Techniques mixtes

Exposition sur la Place des théâtres

Vanessa Udriot (CH, UY, 1991) vit et travaille à Lausanne, en Suisse. Après avoir obtenu un Bachelor en architecture à la Haute Ecole d’Ingénieurie et d’Architecture (HEIA) de Fribourg, elle est diplômée en Master Arts Visuels à la École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) en 2021.

Architecte de première formation, elle développe un intérêt particulier pour les représentations et les perceptions des espaces ainsi que des matérialités qui nous entourent. Elle cherche à comprendre également la manière dont les choses sont liées aux souvenirs et aux histoires, la façon dont les objets et les sujets évoluent dans leur environnement.

Par une approche pluridisciplinaire, sa pratique artistique s’étend des arts visuels à la sculpture, en passant par l’installation. 

Perchoir à oiseaux

Suspendue aux barres de fer qui retiennent les colonnes à l’entrée de cette église, cette installation évoque un dialogue silencieux entre le sacré, la diversité des patrimoines et l’état de tension lié à toute transition. En traversant ce portail symbolique, chacun.e devient partie intégrante de l’œuvre et expérimente la tension visuelle et physique entre la légèreté/la fluidité des textiles et la solidité immuable des pierres. Un contraste qui symbolise un dilemme, reflet de la quête humaine de sens et de transcendance, oscillant entre la matérialité de notre monde et les aspirations spirituelles. Les bandes extérieures d’un orange vibrant se réfèrent au projet «The Gates» de Christo et Jeanne-Claude, qui lui-même est inspiré des Torii japonais, symboles traditionnels de seuils/portiques menant au sacré. Côté intérieur, une seconde série de bandes verticales représente quant à elle des collages entre peintures et végétaux. Ces derniers proviennent de sites sacrés autochtones en Uruguay, mais non reconnus officiellement comme tels et non protégés. Ces références résonnent particulièrement avec ce bâtiment à vocation spirituelle et chargé d’histoire, qui pour sa part a été déconsacré dans les années 1970.

L’installation nous place donc à la croisée des chemins entre différentes cultures et traditions. Elle nous incite aussi à réfléchir sur la nature du sacré dans un monde en constante évolution, où chaque passage, chaque transition, est une redéfinition de soi et de l’espace environnant.

Si vous êtes intéressé.es à acquérir cette œuvre, merci de nous contacter par mail à l’adresse suivante : expo@pollenfestival.ch