“Sécheresse”

On naît dans un liquide, et puis, dans un cri, on se cambre dans l’air de la vie, on doit respirer… Un jour, on a oublié comment faire, un beau jour, on recherche l’eau, celle du début peut-être. Revenir à cet être en devenir, oublier le chemin parcouru et les blessures. Nager, ne plus être, être ce qui n’est pas encore…

Elle a soif, elle parcourt la ville à la recherche de son reflet dans l’onde des fontaines, elle glisse dans ses méandres intérieurs, elle veut appartenir au monde à nouveau…

L’auditeur fait une expérience sonore, il déambule dans la vieille ville, s’assied, marche à nouveau, grimpe les escaliers des pensées de la Femme comme celle des petites ruelles du quartier…

Écriture et réalisation: Mélanie Lamon et Pascal Bruttin

Avec l’aide de Lionel Darbellay

Avec le soutien de la Ville de Sion, de la Bourgeoisie de Sion, du Canton du Valais, de la Fondation Jan Michalski, le Point 11, Julien Exartier et bien sûr toute l’équipe du POLLEN Festival.

Merci à Les marins et le plongeur du Lac Léman, les CFF, le chauffeur du bus et les passagers, Mathis et Quentin, Leukerbad, Olivier Meile.

Sécheresse est dédiée à Mme Mélanie Araujo.