” Variations sur le canard”

Ils sont deux et ne se connaissent pas. Un parc, un lac, un banc et quelques canards transforment leurs petites existences individuelles en un vaste terrain de jeu qu’ils parcourent en duo. Ils évoquent alors, côte à côte, tous les sujets à leur portée : la nature, l’humanité, l’amitié, la pollution, la solitude, la vie, l’ennui, le voyage, le temps qui s’écoule… Un peu plus d’une heure de blablas philosophiques, d’engueulades puériles, de sentiments exacerbés, de respect circonspect et d’affrontements imprévus… par deux clowns du quotidien qui se sont arrêtés pour mieux voir le temps passer (ou passé).

Jeu: Bernard Sartoretti et Pierre-Pascal Nanchen
Texte : David Mamet – traduit de l’américain par Pierre Laville